Bonté divine

 In Articles

Alors que le jour avance et que je déguste encore l’effet que m’a laissé cette première nuit dans la forêt embrumée, déjà pointe la question de la rencontre salutaire: qui me fera passer la prochaine nuit? Comment la trouver cette pépite? Elle est là quelque part et quelque chose me dit que ce n’est pas en restant les bras (ou les jambes) croisés que je vais la rencontrer. Je m’engage sur la Promenade verte qui fait toute la circonférence de Bruxelles. J’y croise des botanistes urbains, de jeunes Africaines Luxembourgeoises qui prennent en photo des fleurs, des alterophiles qui se sont encourus des salles de musculation, un lobbyiste qui a quitté le monde de la finance dure pour faire du lobby pro-environnemental, … Cette petite portion de cordon de verdure attire a elle seule tout un peuple d’enthousiastes. Vous manquez d’imagination? Alors allez faire un petit tour sur la Promenade verte et vous en reviendrez avec un esprit bouillonnant d’imagination.

Je la quitte le vers 18h et je me rends en direction de Boitsfort. Au-delà de la place Keym, j’aperçois une jolie petite église vers laquelle je me rends. À sa sortie, je demande à quelques fidèles si l’un d’entre eux peut m’héberger. La question est à peine terminée que déjà l’invitation tombe: Venez chez moi, me lance une dame d’origine africaine. Cette dame avec beaucoup d’allure s’appelle Leonie. Elle est veuve d’un médecin Belge qu’elle a connue au Katanga. Elle loge dans son bel appartement de Boitsfort sa vieille sœur qui vit 6 mois par an. Lorsque Léonie ouvre la porte d’entrée, elle lui lance: On est là !  Georgette n’a pas l’air d’être étonnée pour un sou que sa soeur se pointe avec un etranger. D’emblée elles se mettent à l’œuvre pour m’accueillir comme le veut la tradition africaine. Au menu: fufu et poisson d’eau douce.

À cette allure-là, moi, j’annule mes vacances d’été…

Recent Posts
Showing 7 comments
  • Marielle Stinglhamber
    Répondre

    Cher Sébastien,

    Tu nous étonneras toujours et surtout nous interpelleras dans tes choix d’expérience de vie.
    Nous sommes ravis de te suivre durant ta « ballade » dans Bruxelles.
    Nous espérons, qui sait, t’y croiser et te recevoir pour un repas, un café, un thé, une nuit ….
    Merci pour tes témoignages.
    Kiss,
    Marielle

  • Jacques Weerts
    Répondre

    Quel superbe début ! Et ça promet ! Bonne continuation.

  • Helene Ledos
    Répondre

    Génial! Hate de lire la suite! Merci à toi de nous embarquer dans ton exploration urbaine et de nous stimuler à nous bouger, à nous rencontrer les uns les autres! Pense bien à toi!

  • Wim
    Répondre

    Binou, hai trovato il modo per essere diverso,…
    Bises Wim

  • charlotte allard
    Répondre

    Waw! quel incroyable projet Sébastien… ravie de te suivre pas à pas, merci pour cette ouverture…

  • Gilles Couez
    Répondre

    Bravo Sébastien, je pense à toi qui entame ce périple et me dit que bien sagement sous mon toit, je suis à l’abri alors que toi tu choisis de faire ce choix difficile. Que peut-on te souhaiter ? du courage (tu en as) de la patience (cela aussi à mon avis), des rencontres improbables? des moments « justes » (et moins justes…) des sensations humaines intenses sûrement, des moments ou tu reçois de la gratitude et de l’amitié. Continue à nous faire rêver! En pensée avec toi et ta famille! Gilles

  • Vandenheede
    Répondre

    Je suis toujours admiratif de ta capacité à rencontrer les gens !

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search